Bandeau

Bandeau

vendredi 23 janvier 2015

Dou coumunaltarisme?

Dins le primier lioc, j'tins à souhaidier à vousautres, in bon an 2015 (do mil quinze), tot plen do bounhoure, d'affrisemint et do pourtemint.
Nousautres vindons do passer des senannes difficiles, anvé les attentats et les crimes perpétuats sus les parsounes dou jornal "Charlie Hebdo", dos pouliciers et des parsounes tuées prequeul juives uniquemint. Por boune fourtune, eune boune part dou payis s'è levé pre exprimer son fort et franc désacourd.

Ço por autant, eune part do l'intelligentsia è demouré claremint jacoubine et en démaurd pas, "ol fau se débarrasser do tots lô coumunaltarismes, queul siyont religieus, ethniques ou minme inquère régiounaus". Le "grand mau" è invoquat! Coume citoyen engagé, j'a ben seugu tots les débats queul ont oïu lioc à l'Assembliée Natiounale, sus la Réfourme Territouriale. La région Alsace a chabé d'estre intégrée à in grand ensembe, dont ol a pas inquère chouési le noum, "ALCA", "Grand Est" etc...

Dos réunions coume l'Alvergne et Rhoune-Alpes sont prou lougiques. Queul permettra por essemple au Bourbounnais do pouveir se déchaber coume intité particuliare dins ste nouvial ensembe, "AURA" ou "Auralpes". De minme, fort héreusemint, la région Cintre, oïmouais "Cintre Val do Louère" a esté préseurvée (Eune région Cintre-Pays do la Louère sins la Louère Atlantique beurtoune et la Vindée pouétevine aurét esté miyeure).

Ol s'ingénie à counvoquer lô-z essemples allemand ou italien, dins la matiare do l'ourganisation régiounale, mais in fat, ol persévare dins la re-cintralisation dou payis. Depis les loués Raffarin in 2003. In effect, l'autonomie financiare queul avève coumincé à rassimbler les régions administratives s'è mu in dépendance budgétare in relation anvé l'Estat cintral.

Por countinuer, noustres lingues régiounales sont tojorn tant désagridées et résumées à dou repli identitare. Ben-seur, ol existe dos partisans d'in régiounalisme poulitique autonomiste veire indépendantiste, voulant se séparer do la France, mouais fource è do counstater queul ste mounde è demouré ben minouritare et ne reparsente qu'eune part infime dos Françoués.
Ol, la pensée unique, estime queul de minme qu'anvé les lingues vindudes do l'immigration, ste bilinguisme dret-là è point valabe. Adounc queul sart tant ben per estre bilingue et queul los linguistes ont démountré queul queul siye le bilinguisme parmet ste déclic. Tot è question do valorisation.
La majourité disire solamint pouveir parler la lingue régiounale in maï d'anvé le françouès, l'apprinre, pouveir y chouésir à l'escole coume ouption, dounc pouveir estre bilingue et queul dis-i trilingue (anvé l'anglouès) et veire quadrilingue (anvé l'allemand, l'espagnoul ou l'italien).

"Ubi bene, ibi patria" (Cicéron)

VOCABULARE:
-lioc: lieu
-souhaidier: souhaiter
-affrisemint: réussite
-pourtemint: santé
-senanne: semaine
-démaudre: démordre
-seugu: suivi
-chabé: fini
-se déchaber: se définir
-oïmouais: désormais
-désagridé: inapprécié
-adounc queul: alors que
-queul queul siye: n'importe quel